L’Italie, première étape tant attendue par tous !

Les enfants rêvaient d’aller en Italie depuis longtemps ; pour la nourriture surtout (quel enfant ne rêve pas de pizzas, pâtes ou glaces à gogo ??) mais aussi pour voir Rome (encore une fois, merci Astérix et Obélix J) ou l’Etna (Martin est assez fan des volcans). Ol et moi y avions déjà été, et avons tous les deux gardé beaucoup de souvenirs plus que positifs de nos passages, nous étions donc également très impatients de revenir.

  • Dolomites : continuation des Alpes autrichiennes, où l’ambiance autrichienne est encore fort présente. Durant 3 jours, nous avons fait de superbes randonnées dans des décors assez incroyables, passant même par des passages enneigés, pour le grand bonheur des enfants. Les enfants nous ont prouvé qu’ils n’avaient pas le vertige (les passages en cordées, ce sont des attractions Walibi pour eux !), et qu’ils étaient bourrés d’énergie, avalant des km et dénivelés sans broncher. Comme des pros ! Durant ces trois jours, nous avons eu la chance de dormir dans des décors de dingue, entourés des géants sommets, nous offrant ainsi des spectacles assez époustouflants. Waouh ! Merci Ol (et le Géo) pour l’idée des Dolomites.
  •  Venise. Nous campions juste à l’extérieur de la ville, à côté des trams et bateaux. Ainsi, nous pouvions rejoindre l’île en 20 minutes. Je ne gardais pas un souvenir positif de mon premier passage (en 2007 avec l’Isalt), j’étais donc fort sceptique à l’idée d’y retourner. Eh bien, la deuxième fois fut la bonne ! Nous avons passé 2 journées formidables dans cette ville unique au monde, où tout se passe sur ou au bord de l’eau… Quelle joie aussi de voir les yeux des enfants, émerveillés par cette curiosité. Nous avons déambulé dans les ruelles, à travers les canaux, découvrant des façades et ponts toujours plus mignons. Pour y aller, nous avons testé le tram le premier jour, puis le bateau navette le deuxième jour (beaucoup plus funky évidemment !).

Initialement, nous avions prévu de nous rendre à Vérone après Venise, mais vu la chaleur et surtout le trop plein de villes, nous avons fait l’impasse. Nous avons brièvement expliqué l’histoire de Roméo et Juliette aux enfants, ils verront le film plus tard ! Nous avions également émis l’idée d’aller aux 5 terres, voir les charmants petits villages côtiers. Après discussion avec quelques personnes rencontrées en chemin, il y a pas mal de monde, et aucun endroit pour se garer tranquille et passer la nuit en camping-car…

  • Bologne : nous y avons passé une chouette journée à déambuler dans les rues, entre les places et les splendides monuments. Petit conseil ; pensez à réserver la montée dans la tour, surtout quand le Covid rôde !
  • Marzabotto : nous passons  4 jours et 3 nuits dans cet endroit quelque peu improbable, au bord d’une rivière de galets, en pleine nature sauvage. Les enfants sont évidemment aux anges, ils peuvent courir partout et vaquer à leurs occupations librement ! Au programme de ces journées : baignades, dodos, lessives, pêche ou encore lecture. Bref, vacances on oublie tout…
  • Pise : arrêt de 2h, histoire de dire bonjour à la tour penchée et faire quelques photos bien touristes !
  • San Miniato : mini et mimi village perché. Nous passons la nuit face au château, « il y a pire », comme dirait Martin.
  • Florence : ville dont Ol nous parle avec amour depuis le début de l’Italie. Nous garons Marcel sur le parking d’un club de foot, non loin du centre-ville. Pendant 2 jours, nous découvrons la beauté de cette ville typique italienne, dont son fameux pont et sa fameuse cathédrale. Un soir, nous montons au belvédère pour admirer la ville illuminée d’en haut en dégustant un apéro souper, trop chouette.
  • San Gimignano : village perché et célèbre pour ses fameuses tours, dont la hauteur traduisait le niveau de richesse de la famille à laquelle elle appartenait. Nous passons une agréable journée à flâner dans les ruelles étroites et pentues.
  • Sources d’eau chaude de Saturnia. Très agréable et impressionnant de se baigner dans ces eaux sulfureuses chaudes, nous adorons !
  • Lac volcanique Bolsena. Entre baignade, kayaks, jeux et farniente, chacun a pu recharger ses batteries avant d’affronter la suite…
  • Rome Par facilité et surtout sécurité, nous allons en camping (ce qui, vu la rareté, représente une excursion supplémentaire pour tout le monde, il y a de l’eau à volonté et du wifi !). 3 jours durant, nous arpentons les rues et quartiers de la capitale italienne, à la découverte des divers trésors de l’Histoire. Les enfants sont ravis et intéressés, surtout par le Colisée évidemment… Nous avons également eu l’occasion de passer une chouette fin de journée-soirée avec les Cléa, une famille française nomade avec deux enfants ayant les mêmes âges que les nôtres.
  • Parc naturel Dei Monti Aurunci : il y fait frais et calme, quel bonheur ! Nous en profitons pour aller promener, jusqu’à un sommet à 1100 m d’où nous apercevons la mer Méditerranée, située à 30 km de là…
  • Gaeta : ville balnéaire classique. Quel bonheur de se baigner dans cette mer turquoise, avec les vagues !
  • Pompéi : nous nous posons dans un camping au centre de la ville, avec vue sur le Vésuve. Grâce à Fred et Jammy (émission « c’est pas sorcier »), les enfants ont pu découvrir l’histoire du site avant de le visiter en vrai. Très chouette escapade, appréciée de tous ! Le site est tout de même bien conservé, il est donc aisé de se rendre compte des lieux de l’époque. Un petit conseil : réserver les billets à l’avance avec un horaire défini afin de ne pas trop attendre sur place…
  • Sentier des Dieux : il arpente une partie de la Côte Amalfitaine. Très chouette balade familiale, au cours de laquelle les vues sont assez dingues !
  • Côte Amalfitaine…Avant de prendre la route, je demande encore une fois à Ol s’il pense vraiment que  c’est une bonne idée… « Oui oui, ne t’inquiète pas ! »… Roh lala, quelle horreur, cette côte. Tu m’étonnes que personne ne la fasse en camping-car ! Déjà en voiture, ce n’est pas facile, mais avec un véhicule long de 7,2m et large de 2,5m en plein été, bonjour l’angoisse ! Autant dire que personne n’a profité de ce trajet… Et qu’on ne me parle plus de cette côte avant un moment… Certes, c’est joli, mais pas en plein été et en camping-car !
  • Maratea : pour se remettre de nos émotions, nous descendons encore un peu, dépassant ainsi les 40 degrés, et posons Marcel au bord de la mer, au pied d’une crique idyllique.
  • Parc National du Polino, en altitude et donc des températures plus acceptables. A notre arrivée, des chevaux en liberté au milieu de paysages de dingue nous font vite comprendre que nous avons eu une excellente idée…le paradis est proche ! Comme à chaque pause, chacun fait ce qui lui plait, l’ambiance est cool et les batteries de chacun se rechargent tranquillement… Seul le départ du parc, un certain dimanche 15 août, nous causera quelques soucis. Et oui, les italiens étant très croyants, le 15 août représente beaucoup pour eux, l’occasion de se retrouver en famille dans le parc national…ce qui signifie que les routes sont bondées…Nous restons donc coincés dans une montée pendant 45 minutes, parce que la route est trop étroite et que personne ne veut nous laisser passer !!! Ol s’énerve, je tente de faire la médiatrice (en italien, alors que je ne le parle pas !), et l’embrayage s’abîme et le fait sentir… Conclusion : une fois cette foutue pente terminée, nous devons nous arrêter une heure afin de permettre à l’embrayage de se remettre de ses efforts…et nous de nos émotions ! Nous sortons enfin de ce parc national sans autre souci, ayant juste en tête de retrouver des routes plus larges.

La Sicile…

  • Taormine, le St Trop’ de l’île (ce qui nous ressemble bien, non ?). L’ancienne ville est haut perchée, offrant une vue de fou sur la côte, trop beau. Etant garés au bord de la mer, il a fallu tout monter sous 40° avec le ventre vide… Le resto à l’arrivée fut bien mérité par tous ! Les rues sont toutes mignonnes, pleines de couleurs et d’ambiance, nous passons un chouette moment.
  • Parc naturel de l’Etna. La route pour y a parvenir est splendide, mais bien pentue et remplie de poussière noire… Marcel nous a fait une belle frayeur en pleine montée, l’embrayage n’ayant plus répondu… Finalement, Ol a réussi à le faire revenir et lentement mais surement, nous avons pu rallier le spot repéré. Nous étions installés à côté d’un parc avec tables et bancs, à 2 km du départ du téléphérique, avec une belle vue sur le volcan, trop bien ! Nous n’avons pas eu facile à trouver les bonnes infos concernant l’ascension du volcan, c’est donc un peu en touristes que nous nous y sommes rendu… Nous avons pris le package complet, incluant l’ascension en téléphérique, la montée en bus 4×4 et le guidage en français au-dessus. Alors, on ne va pas se mentir, c’était une expérience de dingue, unique. Mais ça reste un truc hyper touristique et attrape pigeons. Aux guichets, le vendeur nous a expliqué que pour aller tout au-dessus, il fallait le pass complet, le plus cher ! Beau menteur ce bonhomme !!! Il est en fait possible de tout faire librement, et gratuitement (monter à pied en lieu et place du téléphérique), ou juste prendre le téléphérique, puis monter à pied jusqu’au point le plus haut permis. Bref, belle expérience, mais manque d’authenticité pour nous… Ce qui nous a bien frustré, c’est que ce cher volcan étant entré en éruption deux semaines avant notre arrivée, il n’était donc pas possible de monter jusqu’à très haut, des gros blocs pouvant encore tomber… Malgré tout, nous sommes ravis de notre journée et ne regrettons pas.
  • Catane : La ville des Colons ! Nous n’avons pas eu de coup de cœur pour cette ville. Il est agréable de s’y promener, mais sans plus…Nous nous étions posés sur le parking du Decathlon, à quelques arrêts de bus du centre, très pratique.
  • Syracuse : Notre coup de cœur « ville » en Sicile. Nous avons surtout vu la partie presqu’île, Ortyge, et ses petites ruelles anciennes toutes mignonnes. Les marchés aux fruits-légumes, poissons et épices nous ont fait rêver, tout comme l’ambiance qui régnait partout. Belle découverte aussi, les poissons et fruits de mers frits, spécialités de la côte. Trop bons ! Nous étions garés sur le parking d’une grande surface située à 30 minutes à pied de la ville.
  • Palerme : Intéressante grosse ville cosmopolite que je qualifierais de gros brouillon de cultures agréable à visiter.
  • Caronia : Village situé au bord de la mer thyréenne, face aux îles éoliennes. Superbes paysages, si on ne regarde (une fois de plus) pas aux déchets ! Super spot au bout du port, nous étions seuls au monde !

Les Pouilles et alentours…

  • Matera : Ville classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco pour ses maisons troglodytes/sassis ayant abrités les premières civilisations humaines il y a 7000 ans. Découverte intéressante, la ville est aérée et dotée de divers quartiers, il n’y a donc pas trop d’afflux de touristes.
  • Alberobello : Ville des lutins, pour les nombreuses mini maisons à toits blancs. Nous n’y avons passé qu’une fin de journée et soirée, et nous ne regrettons pas, car à part ces maisons, il n’y a rien à voir ! Sauf peut-être les touristes venus en masse ?
  • Lecce : La ville la plus belle du sud de l’Italie selon les guides…une ville italienne de plus selon nous…sauf qu’elle était bondée de touristes, et qu’il était difficile de déambuler dans les rues très étroites…déception pour nous
  • Monopoli : Petite station balnéaire non loin de Bari, sans charme spécifique. Nous étions posés à l’écart, au bord de criques assez sympas, endroit parfait pour profiter de la mer, des paysages, en ayant de l’espace. Coup de cœur pour la boulangerie située à quelques centaines de mètres de notre spot, tenue par un couple italo-belge charmant, dont les pizzas et pains étaient à tomber !

LE BILAN DE LA FAMILLE

Ce que nous avons apprécié ?

  • Les Dolomites, coup de cœur nature de toute la famille
  • Les merveilleux paysages bien diversifiés (faut dire qu’en un mois et demi, nous avons évidemment eu le temps de voir du pays !) : montagnes, plages, falaises, plaines.
  • La beauté des monuments, rendant les villes dignes de contes de fées.
  • La gastronomie en général, avec une mention spéciale pour les glaces
  • La météo
  • L’abondance de fruits et légumes frais

Ce qui nous a dérangé ?

  • La pollution omni présente dès Rome, que ce soit sur les bords de route, autour des villes, dans la nature ou dans la mer…à se demander où nous étions ! La gestion des déchets semble être un réel problème dont peu de gens semblent se soucier…
  • L’accueil des italiens, pas très friands des touristes, sauf quand c’est pour raquer !!! Très peu parlent une autre langue que l’italien et quand nous faisions l’effort de tenter de parler italien (un peu espagnolisé pour ma part je l’avoue !), ils ne faisaient pas beaucoup d’efforts pour comprendre…très décevant. Il nous a donc été impossible de créer de vraies rencontres avec des locaux en Italie…
  • Les klaxons utilisés pour un oui ou pour un non !
  • La conduite version Fangio, rendant la conduite de Marcel stressante.
  • Le manque de respect des règles établies, comme s’arrêter devant un passage pour piétons
  • La chaleur (quelle idée aussi de visiter l’Italie en plein été les gars ??)
  • Le bruit toujours présent nous a fatigués, que ce soient les klaxons, les musiques qui crient ou les gens qui hurlent au lieu de parler… Nous avons trouvé que le respect n’était pas toujours au rdv…

2 réflexions sur “L’Italie, première étape tant attendue par tous !

  1. Chouettes photos! Nous aussi avons adoré Syracuse et la Sicile en général.
    Avez-vous vu notre message précédent (en commentaire au bilan d’Olivier, mais posté plus tard)?
    Bisous,
    Cécile et Vincent

    J’aime

  2. Top chouette voyage! Vous resplendissez tous les 4! Ca doit être quelque chose de voyager comme ça avec les enfants quand on en a l’habitude en couple. Mais vous avez l’air de vous en sortir plutôt bien 😉 Je prend des notes pour nos futures voyages en famille! J’ai hâte de lire la suite de vos aventures…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.