L’Allemagne, pays frontalier auquel je n’aurais pas pensé…

Débuter notre périple par l’Allemagne n’était pas un choix inné pour nous. Jamais nous ne nous sommes dit : «Chouette, on va en Allemagne, ça va être trop beau et trop chouette ! ».

Eh bien, notre première destination nous aura laissé de très beaux souvenirs. Après une semaine allemande, durant laquelle nous n’avons, au final, sillonné qu’une infime partie du pays, je garde une image plus que positive.

Tout d’abord, je ne soupçonnais pas que les paysages puissent être aussi beaux en Allemagne.

  • Les villages le long de la célèbre route romantique sont juste magnifiques, on se croit dans une maison de poupées géante ;
  • Les multiples châteaux présents tout le long de cette fameuse route sont très jolis et font rêver ;
  • Munich, cette ville « musée à ciel ouvert » où je ne savais plus où donner de la tête tellement tout est joli et incroyable ;
  • Les Alpes, que l’on voit apparaître presque soudainement en quittant Munich, trop belles et magiques.

Ensuite, et surement le plus important à mes yeux, voilà un pays qui a, selon moi, compris beaucoup de choses en termes de mobilité douce. Saviez-vous que des pistes cyclables sont présentes partout le long des routes, séparées de celles-ci par une bande herbeuse ? Il est donc facile de se déplacer à vélo de façon sécurisée ! Les piétons ont, eux aussi, une place importante, des trottoirs et passages piétons étant prévus un peu partout.  Pratiquement, je ne parle ici que des quelques villes et villages que nous avons croisés. Nous avons également eu l’occasion d’en parler avec quelques allemands qui nous ont confirmé que le vélo était omniprésent dans tout le pays. Il est possible de traverser le pays à vélo sur piste cyclable sécurisée !

Pour les enfants, tout est pensé pour les défouler : des parcs sont présents partout, avec à chaque fois des plaines de jeux bien fournies et permettant aux enfants de dépenser leur énergie, ce qui n’est pas mal quand on voyage en motorhome avec deux loulous très actifs !

Le seul bémol selon moi, c’est le côté non funky des allemands. Il règne une ambiance très sérieuse, où tout est calculé pour ne pas dépasser les limites. Je ne dis pas que les allemands ne sont pas gentils hein J Mais devoir être un mouton n’est pas toujours évident pour moi, franchir les limites met un peu de piment dans ma vie 😉 Evidemment, la barrière de la langue n’aide pas…

Conclusion générale pour ma part : très belles découvertes ! A refaire à vélo sans hésitation !

Pour reprendre les différentes étapes rencontrées en chemin ;

  • Cochem 

Repris parmi les 10 villages les plus charmants d’Allemagne et se trouvant sur notre route pour rallier la Romantische Strasse (route romantique). Il est vrai que ce village est tout mignon, avec son beau château en hauteur.

Par chance, nous avions trouvé un chouette spot pour la nuit, avec vue sur ce château. Nous avons donc eu le bonheur de souper face à cet imposante bâtisse.

Dans l’après-midi, nous avions emprunté un charmant sentier pour atteindre le château, puis le village et la Moselle.

Notre nuit fut agréable, pas de bruits venant de la route proche.

Après le petit déjeuner, en route pour la suite !

  • Wertheim am Main

Notre deuxième étape allemande nous a conduits à notre première étape de la route romantique. En route, arrêt par Wierschem et son splendide château, perché au-dessus d’une rivière toute mignonne.

A Wertheim, nous avons passé la nuit sur un parking de début de ballade au bord de la rivière, non loin du château.

Par chance, une super plaine de jeux avec tables et bancs, ainsi qu’un puits jouxtait ce parking. Voilà qui permit aux enfants de se défouler, et à tous de manger tranquillement, faire la vaisselle et se laver J

Nuit plus qu’agréable. Départ pour la suite dès le matin.

  • Rothenburg upon Thauber

Avant d’atteindre Rothenburg, nous faisons un arrêt pic nic et visite à Weikersheim, village tout mignon, doté d’un agréable parc attenant à celui du château.

A Rothenburg, nous nous installons directement sur le parking de la piscine, au calme à l’entrée d’une forêt. Nous sommes ainsi à 15 minutes de marche du centre du village.

Par facilité, nous décidons de prendre les trottinettes des enfants pour partir à la découverte du village. Voilà qui ne fut pas une super idée, étant donné que les rues de la vieille ville sont en pavés anciens, donc impraticables en trottinette…

La ville est agréable à découvrir en flânant et en se perdant, la grand place restant la plus impressionnante !

Les enfants retiendront surement plus le magasin de peluches au-dessus duquel un ours en peluche souffle des bulles de savon J ainsi que les spécialités de la région, les boules de neige, des gros biscuits soufflés, qui nous ont servi de goûter !

Le soir, nous avons dégusté notre premier resto allemand, dans un restaurant renseigné par le guide du Routard. Olivier est aux anges, il rêvait de déguster les spécialités allemandes ! En patientant, les enfants ont eu le plaisir de lire Obélix et Astérix en allemand !

Notre nuit fut agitée, la pluie n’ayant pas cessé un instant, réveillant les enfants…

Le lendemain matin, la pluie n’ayant pas envie de s’arrêter, nous décidons de nous rendre à la piscine. Surprise, la piscine couverte est fermée pendant la période estivale, seule la piscine extérieure est ouverte. L’infrastructure extérieure est top, il y a trois bassins, dont deux pour jouer, avec toboggans. Malgré la pluie et le froid (16° quand même), nous décidons d’aller à la piscine. Nous voilà donc partis, sous les regards surpris du personnel présent. Nous étions évidemment les seuls motivés à entrer ce jour là ! Nous sommes restés une vingtaine de minutes dans l’eau, dans les toboggans, à jouer dans l’eau (24°). Après ce passage froid, place aux douches chaudes, que les garçons ont terriblement appréciées, ils en parlent encore…

Eh bien personne n’a regretté ce moment, même s’il fut de courte durée J

Après cette aventure, en route pour la suite !

  • Rain

En route, nous nous arrêtons à Nörlingen pour pic niquer sur la place du village. Les Bretzel font désormais partie de nos traditions, les enfants adorent !

Le village est encore complètement fortifié, et il est possible de se promener dans les enceintes, ce qui est terriblement chouette et beau !

Après cette étape « miam miam », en route pour la suite.

Vu que la pluie est beaucoup tombée, de nombreuses routes sont fermées, les rivières étant complètement sorties de leurs lits, ce qui est parfois très impressionnant. Du coup, nous sommes obligés de quitter la route Romantique pour emprunter des axes plus importants.

Nous arrivons à Rain dans l’après-midi et nous installons au bord d’un charmant lac.

Les enfants et Ol ne résistent pas à l’envier d’aller faire trempette.

Nous rencontrons un couple d’allemands, intrigués par notre présence ici. Nous leur expliquons alors notre périple, l’itinéraire… Ce qui les intrigue le plus, c’est la scolarité des enfants. En Allemagne, une telle aventure ne serait pas possible…

Nous soupons au bord du lac, au calme en pleine nature. Top !

Après une super nuit, nous nous rendons au village de Rain à pied, à travers les bois.

Les sentiers sont très agréables, même si nous nous étions légèrement planté sur la distance à parcourir J chapeau à nos deux loulous courageux qui ont tout marché sans broncher !

Après un pic nic au bord du lac, nous reprenons la route pour Munich.

  • Munich

Ah Munich, ce musée à ciel ouvert comme j’aime l’appeler !

Nous garons Marcel dans un quartier résidentiel, au bord du célèbre jardin anglais.

De là, nous n’avons que quelques stations de Métro pour rallier le centre historique.

Nous passons la fin d’après-midi dans le centre historique, à déambuler à travers tous ces énormes monuments plus impressionnants les uns que les autres. L’agitation est totale, et pour cause, nous sommes samedi !

Après 20 km, nos deux loulous sont HS…chaque parent porte alors un enfant sur les épaules, ce qui redonne un peu d’énergie à nos deux têtes blondes J

Retour au motorhome pour souper tranquilou. Ol en profite pour aller courir dans ce chouette parc qu’est le jardin anglais.

Nuit parfaite pour tout le monde.

Le lendemain, métro dès le matin pour retourner au centre historique afin de peaufiner notre visite de la veille. Il fait beaucoup plus calme, nous profitons encore plus de la ville.

Nous allons évidemment boire une bière  à la célèbre brasserie Hofbrauhaus, qui brassait autrefois la bière pour la couronne allemande ! Les décors sont juste terribles, comme les serveurs qui portent des énormes chopes de bière (sans en faire tomber comme le font remarquer les enfants !) ou encore l’orchestre qui joue de la musique traditionnelle.

Ensuite, dégustation d’une bonne glace en continuant notre découverte des recoins moins connus de cette ville. Où que nous allions, lever la tête est un spectacle !

En fin de journée, apéro et Molky au parc. J’en profite pour aller courir (et me perdre !) dans ce très chouette endroit nature en pleine ville.

Ensuite, souper dans Marcel puis dodo bien mérité.

  • Schwangau

Après une bonne nuit pour tout le monde, direction les Alpes et le célèbre château au nom imprononçable, le Neuschwanstein.

En chemin, un lac d’un bleu turquoise impressionnant nous fait de l’œil…nous nous y arrêtons pour pic niquer, mais aussi pour y piquer une petite tête.

Arrivée près du château en fin d’après-midi. Nous décidons de monter une piste de ski pour le voir de plus près. Ça monte raide, il fait 32°…mais ça vaut la peine !

Nous passerons la nuit au bord d’une route avec superbe vue sur le château.

Nuit très mouvementée, secoués par les camions et bus qui passaient vite à côté de nous…

Ce matin, le brouillard est de la partie, et la pluie est annoncée pour le début d’après-midi…

Nous décidons de monter jusqu’au château à pied. La montée se passe sans encombre, le château est beau, même s’il nous paraissait plus joli de loin… Nous terminerons la promenade sous la pluie, arrivée plus tôt que prévu L Là encore, nos loulous ont fait preuve de beaucoup de courage, ils ont continué à avancer en chantant !

Nous passons l’après-midi à regarder « La 7ème compagnie », alors que l’orage gronde dehors.

En fin de journée, nous rejoignons l’Autriche.


2 réflexions sur “L’Allemagne, pays frontalier auquel je n’aurais pas pensé…

  1. Ça à l’air de marcher…
    Tu vois ce que tu me fais faire.
    Je ne suis pas doué avec l’informatique de loisirs…🤔
    Content de voir que vous avez atteint ce pays si cher aux yeux de plusieurs de tes ex-collègues !
    J’espère que vous avez échappé aux grelons qui ont détruit tant de pare-brise ces dernières heures en Italie.
    J’ai cherché dans tes papiers mais n’ai trouvé aucune procédure pour le remplacement de conteneurs à puce emportés par les inondations…
    À Liège il semblerait qu’il en manque près de 5000 à l’appel 😢
    Allez stop avec les problèmes je vous souhaite une toute bonne continuation.
    Le chef

    J’aime

  2. Tellement chouette de vous lire ! Ca donne envie, c’est peu de le dire :-). Coup de coeur pour le château au nom imprononçable, le lac turquoise et le défi piscine !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.