Marcel, le survivant…

Après avoir hiberné durant le longs mois au sec, dans un hangar de ferme, dans l’attente d’un accord financier avec les anciens propriétaires pour résoudre les problèmes d’humidité, après avoir passé deux mois de confinement au garage, Marcel a enfin pu être réparé et est donc enfin de retour à Tilly !

Retour en image sur les problèmes d’humidité découverts après l’achat et sur les travaux de réparation réalisés. Avec quelques anecdotes en prime…

Début novembre 2019. Voilà 15 jours que Marcel est à nous. Interrogation en observant une tache blanche au niveau d’un longeron le long du passage de roue, je frotte un peu et… horreur, mon doigt passe à travers, il est tout pourri ! Branle bas de combat, on contacte le vendeur, notre assurance et un expert, l’objectif étant d’annuler la vente au plus vite.

Début mars 2020. Après s’être fait lâché par notre assurance juridique A*a car Marcel était trop vieux, et après s’être fait baladé durant près de 3 mois dans tous les sens par des experts douteux, on a laissé tombé depuis un moment l’annulation de la vente. On opte plutôt pour la réparation. Un super mécanicien nous confirme qu’il y a bien de l’humidité et des infiltrations a plusieurs endroits. Entre 40 et 50 heures de travail de réparation sont à prévoir ! Les expertises étant terminées mais sans avoir pu trouver un accord, on commence à gratter pour se rendre compte de l’ampleur des dégâts…

Mars – Avril – Mai 2020. Deux mois passé au garage mélangeant confinement et relooking complet…

Avril 2020. N’ayant plus de nouvelles de notre part, l’expert du vendeur nous demande pour pouvoir clôturer le dossier sans accord. Mais notre voyage étant reporté à 2021, nous refusons sa requête et lui laissons sous-entendre que nous sommes prêt à aller en justice. Coup de poker payant, moins de 48h plus tard, un accord financier est trouvé…

Mai 2020. Marcel est de retour en pleine forme et tout cela n’est plus qu’un mauvais souvenir, seul notre portefeuille s’en souvient encore. Morale de cette histoire, ne jamais faire confiance aux discours mielleux d’un vendeur peu scrupuleux, toujours bien lire les petites lignes dans les conditions générales des assureurs, vu le prix demandé par notre expert automobile Renso* et le peu travail réalisé, je me dit que j’aurais du faire expert automobile…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.